Le golden gate

Notre dernier jour à San Fransisco était consacré à la traversée du Golden Gate à vélo (ça souffle!) suivi d’une petite balade jusqu’à Sausalito, petite ville au bord de l’eau très mignonne bien qu’un peu trop touristique à mon goût. Mais les glaces y sont délicieuses donc ça compense.

Sachez que jusqu’au dernier jour, j’ai eu tendance à oublier que j’étais aux Etats-Unis et j’ai donc systématiquement commandé des portions de nourritures beaucoup trop grosses pour moi. 1 boule de glace aux Etats-Unis équivaut à 2 en France par exemple. J’ai pris 2 boules de glace, et évidemment je n’ai pas pu finir (mais c’était très bon, je vous l’ai dit?).

IMG_3687

Publicités

Encore des maisons victoriennes

Notre petite balade du jour avait lieu dans le sud de Mission, quartier hispanique célèbre pour ses fresques murales. Mais j’ai préféré prendre en photos les maisons victoriennes joliment fleuries (j’ai toujours eu l’esprit de contradiction).

Et bien sûr, la balade s’est terminée avec un délicieux burrito poulet – avocat – tomates – beans – sour cream 🙂 .

IMG_3664

IMG_3667

IMG_3669

En vrac

Ces derniers jours ont été bien remplis: visite d’Alcatraz (très touristique mais ça vaut le coup), balade en vélo dans le Golden gate park, encore et toujours des farmer’s markets (il y en a vraiment beaucoup à San Fransisco), shopping downtown et promenades au bord de la mer.

Quelques photos prises hier et aujourd’hui:

IMG_3616

La vue sur San Fransisco depuis Alcatraz

IMG_3642

Le Golden Gate sous le brouillard

Le dimanche à Dolores Park

On a la chance de séjourner à deux pas de Dolores park et on en profite bien, surtout que la vue sur San Fransisco y est très belle.

IMG_3592

En fin de matinée dimanche, on s’est assis au soleil pour manger un « morning bun » pour moi (sorte de brioche au sucre et à la cannelle) et un double pain au chocolat pour Jean-Louis (ses choix culinaires à l’étranger me surprendront toujours). Et puis on a vu le spectacle des américains au parc le dimanche et on est resté une partie de l’après-midi à les observer!

– les américain(e)s en plein cours de yoga dans des positions parfois un peu « étranges » (pendant que des curieux avaient l’air de bien profiter du spectacle…)

– les familles qui fêtent les anniversaires à l’américaine: cake stands, guirlandes de fanions,  immenses buffets de nourriture, ballons à l’hélium et bulles de savon

–  le cours de méditation avec le gong – de loin le spectacle le plus curieux. Sachez également qu’on peut faire de la méditation avec son chien.

IMG_3589

– le fameux gong-

Noe Valley

La balade du jour se situe à Noe Valley, quartier résidentiel au sud de San Fransisco. C’est un quartier très bobo-hype-branché, très proche de notre logement (tout cela était mûrement réfléchi).

Les gens ici sont super cool et décontractés (enfin je veux dire: encore plus cool que dans le reste de la ville). C’est le genre de quartier dans lequel on s’exclame à chaque rue « Ah c’est là que je voudrai habiter ».

IMG 1

Attention ça monte sec pour aller à Noe Valley, mais une fois en haut on profite d’une vue magnifique. Non mais imaginez-vous sortir de chez vous le matin et profiter d’une telle vue. Je ne crois pas qu’on puisse être de mauvaise humeur dans ces conditions (bon ok à part les jours de brouillard, ce qui arrive souvent ici même si on a plutôt été épargné jusqu’à présent).

IMG 2 IMG 3

Bon pour être honnête la vraie raison de cette balade c’était le farmer’s market du samedi matin. Non mais imaginez QUATRE sortes différentes de kale. On ne rigole pas avec le kale aux US (du coup j’en ai même pas acheté, ça m’a perturbé).

IMG 4

Et voilà il est temps de changer de quartier!

IMG 5

Tea & Paris #2

IMG_1049

– Paris 3ème –

Ce que j’aime dans les grandes villes, c’est qu’il n’y a pas de « centre ville ». Chaque quartier a son atmosphère et mérite un détour (sauf les Champs-Elysées – je HAIS les Champs Elysées). Mais si je devais citer le quartier qui représente le plus Paris selon moi, je citerais probablement le Marais.

J’adore me balader dans le Marais, un petit tour au musée Carnavalet ou au musée Cognacq-Jay, quelques achats d’épices chez Izraël et de déco dans les petites boutiques de la rue François Miron, une balade place du marché sainte Catherine, une pause sur un canapé au Loir dans la théiere (uniquement en semaine – beaucoup trop de monde le week-end!), une crêpe au Breizh café mais surtout: lever les yeux et repérer les hôtels particuliers!

***

Izraël: 30 rue François Miron

Le loir dans la théiere: 3 rue des Rosiers

Breizh Café: 109 rue vieille du temple

Et pendant ce temps…

SF

Un peu moins de cuisine en ce moment, quelques week-ends en famille – autant vous dire que mon congélateur est mon meilleur ami!

Et des vacances qui approchent 🙂 Vous en entendrez forcément parler sur ce blog!

Quelques liens à partager:

– L’excellent blog de ma super copine C. (en toute objectivité bien sûr!) qui parle de craft et de voyages http://poussepouce.wordpress.com/ (en ce moment, c’est la Corée!)

– Mon compte Pinterest: beaucoup de déco, un peu de nourriture et de vaisselle  http://www.pinterest.com/TeaandPepper/

– Mon compte Instagram: beaucoup de nourriture, forcément!  http://instagram.com/teaandpepper

Velouté d’asperges blanches et croûtons au beurre d’escargot

veloute

Hop hop hop, c’est la saison des asperges alors on en profite. J’ai beaucoup de mal à manger des asperges simplement cuites à la vapeur avec une sauce mousseline ou une vinaigrette, ça me parait être une cuisine d’une autre époque, même si c’est très bon! Donc chez moi les asperges c’est en soupe (pour les asperges blanches) ou avec des pâtes (pour les asperges vertes).

Cette semaine, c’est donc velouté d’asperges blanches, et comme je fais rarement les choses à moitié, j’ai ajouté des petits croûtons au beurre d’escargot. Et bien sachez que ces petits croûtons changent absolument tout. Un minimum d’effort pour un résultat vraiment délicieux, c’est comme cela que devraient être toutes les recettes, non?

***

Pour 4-6 personnes

Le velouté:

Préparer environ 500 g d’asperges blanches: retirer l’extrémité un peu dure des asperges, les laver, les éplucher, puis les couper en tronçons de 2-3 cm.

Dans un fait-tout, faire revenir un oignon et une gousse d’ail émincés avec de l’huile d’olive. Quand l’oignon devient translucide, ajouter les asperges et 1 à 2 pommes de terre (selon leur taille) coupées en dés. Ajouter 2-3 pincées de noix de muscade et faire revenir quelques minutes. Ajouter de l’eau à hauteur des légumes, saler et laisser mijoter à feu moyen pendant environ 25 minutes.

Quand les asperges et les pommes de terre sont bien tendres, mixer avec un mixeur plongeant, goûter et rectifier l’assaisonnement.

Les croûtons:

Frotter deux tranches de pain de campagne avec de l’ail et les découper en petits dés.

Faire fondre environ 40 g de beurre salé dans une poêle, jusqu’à ce qu’il devienne mousseux, ajouter 2 gousses d’ail finement émincées et faire revenir quelques minutes. Ajouter ensuite les feuilles d’une demi-botte de persil finement émincées. Ajouter le pain et  mélanger pour que le pain soit bien imbibé de beurre. Faire dorer les croûtons quelques minutes à feu assez fort.

Burger au chorizo

IMG_3309

Après avoir goûté les burgers anglais, les burgers américains, les burgers végétariens, les burgers végétaliens, les burgers au pulled pork, on aurait pu se lasser des burgers avec Jean-Louis. Mais notre quête du burger parfait ne s’arrête pas là.

Alors oui en 2014 le burger est un peu ringard, dans quelques années ce sera même vintage, probablement remplacé par la poule-au-pot. Mais chez nous le burger fait partie de nos classiques, et on commence à être assez expérimenté: la machine à pain prépare les buns quelques heures en avance, puis je m’occupe des cuissons pendant que Jean-Louis fait l’assemblage. Ça nous permet d’avoir des burgers parfaitement cuits et chauds au moment de passer à table.

Plutôt que de vous livrer des recettes que l’on trouve partout sur google, je préfère vous donner 3 astuces. J’espère que ça vous plaira!

***

Mes 3 règles pour un burger parfait

Règle n°1: Réaliser des buns fait maison, à base de pain brioché (c’est à dire une pâte à pain qui contient du lait, du beurre et de l’oeuf). Avec une machine à pain, c’est un jeu d’enfant (programme pâte, car la cuisson se fait au four!).

Règle n°2: Mélanger la viande hachée crue avec des oignons finement émincés et des petits dés de chorizo revenus dans l’huile d’olive (reconstituer ensuite un steak assez fin avant de le faire cuire à la poêle). Ne pas mettre trop de viande par burger (80-100g maximum) pour éviter d’avoir un burger trop épais.

Règle n°3: Choisir des bons produits: du cheddar extra-mature (de chez le fromager si possible), des jeunes pousses de salade (épinards, roquette), du bon boeuf haché (forcément!).

Et comment on fait pour les frites sans friteuse? on fait des potatoes au four!